05/04/2018

Session animée par Stéphanie Dameron et Thomas Durand

 

The Future of Management Education – Challenges Facing Business Schools Around The World

 

Cette session de la SFM accueillera Stéphanie Dameron et Thomas Durand, autour de leur ouvrage The Future of Management Education, Palgrave Macmillan UK, 2017 et 2018.

L’enseignement et la recherche en management ont considérablement cru ces dernières décennies. En ce sens, le « business » de l’éducation au management, comme certains l’ont désigné, est florissant. Dans ce contexte, il semblerait y avoir une tendance claire à la convergence stratégique : les « Business Schools » mondiales sembleraient toutes se diriger vers l’excellence mondiale, supposément mesurée par les classements, comme si l’enracinement local et national pour servir les communautés d’affaires dans leur territoire et leur contexte institutionnel n’était plus une ambition suffisante.

 

En regardant de plus près la dynamique des Business Schools à travers le monde, l’image qui en ressort est plus contrastée et complexe. D’une part, il y a effectivement eu une poussée majeure vers l’internationalisation et même la mondialisation, alors que d’autre part, de nombreuses institutions sont en fait restées fortement ancrées dans leur contexte institutionnel national ou même local. Certaines tentent de devenir mondiales, attirant en quelque sorte à elles toute la lumière, laissant dans l’ombre celles qui se concentrent sur leurs communautés d’affaires locales / régionales. D’autres encore essaient de combiner une logique visant à répondre aux besoins de leur base avec une logique d’internationalisation pour espérer devenir visibles et influentes mondialement.

 

La session abordera la question de la convergence stratégique pour voir quand et comment des stratégies de différenciation sont possibles pour les établissements. Pour ce faire, les deux intervenants passeront en revue la liste remarquablement similaire des défis auxquels les établissements de management du monde entier font face dans le contexte des différents systèmes nationaux d’enseignement supérieur: (i) le rôle croissant des tiers externes dans l’évaluation (accréditation, classements); (ii) la pérennité de modèles d’affaires inflationnistes; (iii) l’émergence d’une ligne de fracture parmi les professeurs avec le recrutement croissant de professeurs non permanents (ou affiliés) pour limiter les coûts, au risque de séparer la diffusion des connaissances de la production des connaissances - une combinaison qui est au cœur même du monde académique; (iv) l’apprentissage à distance qui ouvre le monde entier à la concurrence entre établissements de management, alimentant ainsi la tension entre l’ancrage local et l’internationalisation; (v) l’entrée d’opérateurs privés dans le secteur.

 

 

Enfin, en s’appuyant sur les textes des 55 contributeurs à un projet international couvrant 23 pays sur la dynamique de la formation à la gestion et de la recherche, une cartographie des stratégies de différenciation est présentée et discutée.